Liste non exhaustives des sites à visiter pour découvrir la biodiversité malgache

0
15

Madagascar est une immense île de près de 587 041 km² de superficie. En raison de sa biodiversité exceptionnelle, elle constitue une destination qui fait rêver les amateurs d’écotourismes des quatre coins du monde.

Cette contrée compte de nombreux atouts touristiques qui séduiront les bourlingueurs, dont son climat tropical, la gentillesse de son peuple ainsi que sa douceur de vivre.

Les charmes de ce bout de paradis ne s’arrêtent pas là puisqu’il est également connu grâce à ses multiples sites intéressants comme le parc national de Ranomafana ; Il s’agit d’une zone de conservation appartenant à la province de Fianarantsoa. Elle couvre une superficie d’environ 41 600 ha. Visiter cette réserve est une occasion idéale pour rencontrer diverses espèces faunistiques endémiques de la Grande île.

En parcourant cette aire protégée, les globe-trotters pourront voir plusieurs variétés de lémuriens. Le hapalémur doré, l’aye-aye et le grand hapalémur, entre autres. Les amateurs d’ornithologie y seront ravis : dromaeocerque de seebohm, mésite unicolore, bulbul à tête grise, etc.).

Partir à la découverte de la faune exceptionnelle de la réserve de Masoala

Pour préserver sa biodiversité, les autorités malgaches ont créé plusieurs zones de conservation qui ne cesse d’émerveiller les adeptes d’écotourismes. Celui-ci est à ne pas rater lors d’un voyage à Madagascar. Il se démarque grâce à ses paysages contrastés constitués de mangroves, de vastes marécages et de forêts magnifiques. En parcourant ce site exceptionnel, les botanistes en herbe seront comme poisson dans l’eau puisqu’ils y verront environ 1 100 espèces végétales. Cette aire protégée abrite, entre autres, de palmiers, des orchidées. On y trouve même une plante carnivore endémique baptisée Nepenthes masoalensis. Cette réserve dispose également d’un parc marin d’une superficie de près de 100 km² et qui possède, approximativement, une centaine d’espèces d’algues marines.

Découvrir le parc national d’Isalo

Au cours de leur escale sur la grande île, une halte dans le parc national terrestre Isalo s’impose comme une évidence pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur la faune et la flore malgaches.

C’est une aire protégée composée d’un massif montagneux de grès jurassique qui s’étire, de nord au sud, sur environ 100 km. Elle possède de profonds canyons où se dresse une multitude de pics. On y trouve un relief ruiniforme avec une altitude oscillant entre 820 et 1 240 m. Cette zone de conservation s’étend sur une superficie de 815 km².

Il dispose d’une végétation rupicole exceptionnelle (euphorbes, aloès, kalanchoe, etc.). Quant à la faune qui s’y abrite, on peut citer les reptiles de rochers ainsi que divers lémuriens. Les amateurs d’ornithologie profiteront de leur escale dans ce sanctuaire naturel pour observer les espèces aviaires qui s’y réfugient. Des hérons garde-bœufs, des canards à bec rouge, des ombrettes et des buses de Madagascar. Ils y verront aussi quelques  faucons concolores, faucons pèlerins et la crécerelle malgache.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here