Quand la gouvernance d’entreprise passe par un logiciel

0
333

Face à un monde des affaires qui ne cesse de grandir et de se complexifier, les entreprises petites et grandes sont confrontées à un défi de taille : s’adapter continuellement à des évolutions de contraintes juridiques, financières et organisationnelles, qui pourraient bien avoir des conséquences sur leur fonctionnement. Pour répondre à ce challenge, des éditeurs proposent des solutions applicatives visant à améliorer et à simplifier la gouvernance d’entreprise.

Faciliter la gouvernance d’entreprise

L’administration, la direction et le contrôle d’une entreprise s’apparentent aux organes les plus complexes, mais aussi les plus essentiels, du corps humain : ils sont le cœur, le cerveau et les cellules immunitaires d’une société. Regroupés sous l’appellation de « gouvernance d’entreprise », ils mettent en jeu un ensemble de processus, de protocoles, de lois, d’institutions, de normes et de réglementations.

Au sein d’une entreprise, surtout quand elle atteint une taille importante, le nombre et la variété des parties prenantes nécessite la mise en place d’un gouvernement interne. Actionnaires, membres de la direction, employés, fournisseurs, clients, organismes prêteurs, voisinage… Sont parties prenantes tous ceux qui entrent en relation avec l’entreprise de près ou de loin en raison de ses activités, de ses produits et/ou de ses services.

Dans un cadre si complexe, qui fait ressembler la société à une tour de Babel, la gouvernance d’entreprise est indispensable parce qu’elle institue un pilotage raisonné à plusieurs mains, afin de simplifier les fonctions naturelles de l’organisme-entreprise.

Or, dans un monde en pleine évolution, de plus en plus composite, où les contraintes organisationnelles, juridiques et financières se complexifient quasiment de jour en jour, la gouvernance a tendance à naviguer à vue, face à un horizon bouché par un épais brouillard. Pour éviter que le navire ne heurte un iceberg, des pure players proposent des solutions applicatives innovantes et évolutives, qui ont pour raison d’être de faciliter cette gouvernance à plus ou moins grande échelle.

Comment se doter de solutions simples et performantes ?

Construites par des éditeurs qui se proposent ensuite de les intégrer au fonctionnement de l’entreprise, les solutions applicatives de gouvernance permettent de piloter, de manière collaborative, les différentes facettes de l’administration et de la gestion de l’entreprise. Gestion des risques et de la conformité, transformation et excellence opérationnelle, architecture et gouvernance IT… Les outils s’adaptent à tous les besoins, avec pour objectif de :

  • Piloter les activités en offrant une large visibilité à long terme ;
  • Maintenir les équilibres ténus entre gestion des risques, optimisation des coûts et investissement dans l’innovation ;
  • Prévenir l’apparition des risques, et y faire face plus efficacement lorsqu’ils adviennent ;
  • Identifier et prendre en charge les menaces (juridiques, financières, organisationnelles, environnementales, etc.) ;
  • Accompagner le conseil d’administration et la direction dans tous les processus ;
  • Améliorer l’agilité métier et informatique pour faire face aux complexités croissantes du monde des affaires.

Le savoir-faire des éditeurs et intégrateurs de logiciels de gouvernance est orienté aussi bien en direction des grands groupes, aux besoins vastes et aux problématiques complexes, que vers les plus petites sociétés. Ce savoir-faire est une richesse, acquise par les prestataires au fil de nombreuses années d’expérience et de leurs missions d’intégration au sein des entreprises, en collaboration avec les différents métiers.

logiciel

L’importance du savoir-faire en matière de gouvernance dématérialisée

Un éditeur comme Equity a bien compris ce double besoin d’intégration et d’expertise, qui est celui des clients petits et grands : plus qu’une simple installation de logiciels, c’est tout un processus d’accompagnement et de transmission des compétences qui est mis en branle, permettant aux entreprises de s’approprier les outils.

Equity, par exemple, met à la disposition des entreprises une large gamme de solutions et de services dédiés à la gouvernance juridique, financière ou interne :

  • Une plate-forme dématérialisée de soutien à la gouvernance des conseils d’administration ;
  • Des outils collaboratifs de gouvernance juridique et financière : gestion des contrats, des délégations de pouvoirs et des signatures, des périmètres juridiques et financiers, des financements structurés, mais aussi pilotage juridique des filiales et participations ;
  • Des solutions de suivi réglementaire ;
  • Des services de transfert de données sensibles ou volumineuses.

Armé d’une batterie de consultants compétents, Equity propose, en plus de ces solutions applicatives, un accompagnement via conseils et formations. Parce que le contact humain reste un facteur fondamental, y compris lorsque les outils informatiques prennent le relai de la gouvernance.

L’homme, acteur essentiel de la bonne gouvernance

Il est une chose néanmoins essentielle à ne pas négliger : les solutions applicatives de gouvernance d’entreprise, aussi pointues et efficaces soient-elles, ne doivent pas faire oublier le rôle humain dans la bonne gouvernance. Celle-ci résulte à la fois des technologies et des processus, mais également, ou surtout, des hommes qui les rendent possibles.

Cet article évoque le risque majeur lié à l’intégration d’outils « trop » performants : celui qu’une entreprise accorde une confiance aveugle à des solutions logicielles, en se désintéressant progressivement de la question humaine. Or, celle-ci est indispensable à toutes les étapes, et notamment au moment de distribuer les rôles et les responsabilités, de veiller à l’application des procédures, et de concrétiser les objectifs du projet.

C’est pourquoi les éditeurs et intégrateurs de solutions applicatives en gouvernance d’entreprise n’oublient jamais le facteur humain : car, derrière la machine, il y a toujours un homme qui prend in fine les décisions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here