Comment fonctionne la dette privée ?

0
34
comment fonctionne la dette privée

La dette privée est un concept peu connu du grand public, mais qui implique pourtant la situation financière d’un pays. En effet, lorsque l’on aborde la dette économique d’un pays, il y a la dette publique bien sûr, mais aussi celle que l’on appelle la dette privée. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? Quel est son impact en France ?

H2 : La dette privée, c’est quoi ?

Lorsqu’un pays est considéré comme étant endetté, on distingue la dette publique de la dette privée. Il s’agit en effet de deux notions distinctes, mais aussi complémentaires puisqu’elles affectent un pays dans son ensemble.

H3 : La dette publique

La dette publique représente l’ensemble des emprunts effectués que des administrations publiques. Cela concerne donc l’État, les collectivités territoriales, mais aussi les organismes qui en dépendent comme l’Assurance Maladie par exemple. Le plus souvent, on mesure la dette publique en pourcentage du produit intérieur brut ou PIB. Il est important de ne pas confondre la dette publique avec le déficit public. Ici, ce sont les dépenses qui sont supérieures aux ressources. La dette publique intervient, elle, pour réaliser des emprunts qui peuvent notamment combler le déficit public.

H3 : La dette privée

La dette privée quant à elle concerne l’endettement du secteur privé du pays. Cela implique donc toutes les entreprises en activité qui réalisent des emprunts. Plus que les entreprises et micro-entreprises, ce sont aussi les ménages qui sont concernés notamment lorsqu’ils empruntent pour financer un logement, un véhicule ou encore un prêt à la consommation. Cette dette est aussi exprimée en pourcentage du PIB.

H3 : Deux notions complémentaires

Ces deux notions sont complémentaires puisqu’elles participent toutes deux à l’endettement d’un pays. Un pays peut cependant être très endetté et rester tout de même solvable en continuant de produire des richesses.

H2 : Le poids de la dette privée en France

Lorsque l’on aborde les questions de dette privée, il n’est pas rare que la question du poids de cette dernière soit aussi signifiée. En effet, cette dernière a connu une grosse évolution. En ce qui concerne la dette privée française représentait 60,4% du PIB il y a 20 ans et elle était de 133,2% en 2019 (3 000 milliards d’euros). Un chiffre important auquel il faut bien entendu ajouter le poids de la dette publique qui lui aussi n’a eu de cesse d’augmenter.

Le plus souvent, ce sont les entreprises qui représentent la majorité de la dette par rapport aux ménages. À ce jour, la dette privée de la France représente 150% du PIB avec 65% pour les sociétés non financières et 65% pour les ménages. Il faut notamment comprendre que cette dette-ci est importante, mais aussi risquée. Dans le cas de la dette publique, l’État est un agent économique immortel et donc toujours solvable. En revanche, un ménage ou une entreprise à une certaine durée de vie et si la dette contractée n’est pas remboursée, cela peut affecter la situation du pays.

La conséquence de cette dette est un ralentissement de la reprise économique et un frein à la croissance. Cela a donc un impact aussi bien pour les ménages que les entreprises et bien entendu pour le pays au sens large. Cela étant, difficile pour une entreprise comme pour un ménage de se passer d’emprunt pour concrétiser ses projets. C’est souvent le rôle de l’État et des sociétés financières de mener des actions pour que cela pèse le moins possible sur les acteurs du pays.