Pourquoi choisir un chauffage électrique ?

0
13

Sous nos latitudes, l’hiver, le chauffage du logement constitue un impératif. En journée comme la nuit, les températures basses extérieures refroidissent l’intérieur de l’habitation. Ce qui n’est pas très confortable. Comment déterminer le meilleur chauffage pour sa maison ?

Le premier chauffage : l’isolation

Les économies d’énergie sont permises grâce à un système de chauffage économique. Ce système implique une réflexion globale sur l’efficacité énergétique. Il est contre-productif de chauffer un logement pas ou mal isolé.

Les murs, le toit, les fenêtres représentent à eux seuls 65% des déperditions thermiques de l’habitation. Qui dit pertes, dit augmentation de la puissance et des radiateurs fonctionnant en permanence. Donc un accroissement de la facture.

Même les murs en pierres épais de nos maisons anciennes sont poreux. L’épaisseur ne suffit pas à conserver la chaleur. Le type de matériau est primordial. Les isolants d’aujourd’hui, en particulier sur l’extérieur, diminuent beaucoup l’entrée de l’air froid et de l’humidité.

Les différents types de chauffage

Il convient de préciser que pour chauffer un logement on a besoin de deux appareils :

  • Le générateur : celui qui produit la chaleur. Ce sont les chaudières, les pompes à chaleur, les inserts.
  • Le diffuseur : celui qui diffuse la chaleur produite. Ce sont les radiateurs, les bouches de diffusion d’air, les réseaux de chauffage par le sol.

Certains types de chauffage utilisent les deux séparément :

  • Chauffage au gaz
  • Chauffage au fioul
  • Pompe à chaleur air/air ou géothermique

D’autres types contiennent les deux dans un seul appareil :

  • Chauffage électrique
  • Chauffage au bois

En effet, les convecteurs électriques produisent et diffusent la chaleur. Il suffit pour cela de les brancher sur une prise. Les cheminées et les poêles à bois effectuent aussi les deux opérations au même endroit.

On peut aussi tout à fait mixer différents types de diffuseur avec un seul générateur. Par exemple, la chaudière haute performance au fioul peut émettre sa chaleur par un plancher chauffant au rez-de-chaussée et via des radiateurs à l’étage.

Les coûts d’installation et d’utilisation

Il est difficile de dire quel système de chauffage est le plus économique. Il faut comparer le coût d’installation avec le coût d’utilisation.

Le bois

Le bois constitue l’énergie la moins onéreuse à l’usage, mais son rendement est très faible dans le cas d’une cheminée ouverte (maxi 30%). De plus, l’investissement va de 1 000 à 8 000 € s’il faut en plus créer le conduit d’évacuation. Les foyers fermés comme les inserts augmentent le rendement jusqu’à 60%.

Si on veut chauffer au bois, on conseillera les poêles à granulés dernière génération qui ont un rendement de l’ordre de 80 à 90%. Leur autonomie est aussi plus longue qu’une cheminée : 6h. Si on veut un chauffage central au bois, on optera pour la chaudière à pellets, avec une autonomie de six mois. 15 000 € pour l’installation.

Le fioul

Le fioul offre aussi des économies intéressantes, ne serait-ce parce que le prix du litre est faible. Le rendement des chaudières haute performance est de l’ordre de 100 à 105%.

Le gaz

Le gaz, notamment grâce aux nouvelles chaudières à condensation, offre le meilleur rendement : de 105 à 110%. Le kWh est aussi moins cher que le fioul. Néanmoins l’investissement est élevé : de 4 000 à 7 000 €.

L’air et la géothermie

Mais si vous avez une conscience écologique, brûler des énergies fossiles peut être rédhibitoire.

Il faut alors se tourner vers des installations innovantes :

  • Pompe à chaleur air/air
  • Pompe à chaleur géothermique, ou puits canadien

Celles-ci se basent sur l’air extérieur ou sur l’air présent dans le sol (plus chaud) pour chauffer le logement. C’est une énergie gratuite et renouvelable. Pratique aussi : pas besoin d’alimenter en combustible.

Par contre, il s’agit de l’installation la plus coûteuse : 23 000 €. De plus, la pompe fonctionne à l’électricité. Enfin, par grands froids, un chauffage d’appoint est nécessaire. L’avantage est qu’en optant pour un modèle réversible, on peut avoir la climatisation avec.

L’électricité

Le chauffage électrique n’est pas le plus économique en termes de consommation. Par contre c’est l’un des moins chers à installer (fourniture + pose). Il constitue également le plus pratique d’utilisation (générateur et diffuseur en un seul appareil, pas besoin de recharger en combustible). Son rendement est l’un des meilleurs si l’on opte pour des radiateurs à inertie sèche : 100%.

On peut aussi dire qu’en un sens il reste le plus écologique si l’électricité est produite par des énergies renouvelables. C’est celui qui répand le moins de CO2 dans l’atmosphère.

Bon à savoir : vous pouvez faire baisser votre facture électrique en choisissant les tarifs de marché, ou libres, pratiqués par de très nombreux opérateurs.

En conclusion, si vous avez les moyens et une vision écologique, nous conseillons la pompe à chaleur + la production de votre électricité par une énergie renouvelable : éolien ou solaire.

Sinon, c’est le chauffage électrique qui nous paraît le plus approprié. Les énergies fossiles sont clairement les plus économiques à l’usage mais elles ont un impact négatif sur les émissions de CO2. Et le bois est renouvelable tant que la consommation n’excède pas la capacité de production des forêts françaises…

PARTAGER
Article précédentDécouvrir les arômes e-cig les plus populaires !
Article suivantComment faire aimer la lecture à un ado ?
Le magazine Gataka est un transmetteur d'informations en temps réel concernant les sujets les plus brûlants du moment en matière de technologie, de business et de tendances digitales. Une source de savoir intarissable pour les amateurs comme pour les plus passionnés !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here