Les bienfaits de conduire une voiture sans permis

0
1065

Si la dernière image que vous ayez d’une voiture sans permis, c’est celle d’un cube minuscule qui fait un bruit de tondeuse à gazon, alors vous n’êtes plus à la page. Les voiturettes, comme on les appelle, ont bien changé depuis les années 80-90, et elles ont acquis un charme indéniable. Si vous désirez vous laisser tenter, on vous explique pourquoi ce type de véhicule a de nombreux bienfaits.

Pourquoi choisir de conduire une voiture sans permis ?

Si la conduite d’une voiture traditionnelle nécessite l’obtention d’un permis B, la voiturette est accessible à tous et à toutes sans avoir besoin de ce précieux sésame. De sorte que cette option peut avoir de multiples avantages :

  • Si vous n’avez pas le temps ni les moyens de passer le permis
  • Si vous désirez profiter d’un véhicule pour des déplacements limités sans avoir besoin d’en passer par un apprentissage long et coûteux
  • Si vous n’avez pas encore 18 ans, mais une folle envie de prendre le volant
  • Si votre permis vous a été retiré et que vous avez absolument besoin de vous déplacer
  • Si vous êtes une personne âgée sans permis et que vous voulez opter pour une solution aisée

Il est vrai que la voiture sans permis souffrait, il y a encore quelques années, d’un déficit d’image important. Elle était plutôt réservée aux personnes âgées qui n’avaient pas eu l’occasion, dans leur jeunesse, de passer leur permis. Et restreinte aux déplacements ruraux ou urbains, limités dans l’espace.

Pourquoi les constructeurs se positionnent-ils sur ce segment ?

Toutefois, les efforts récents des constructeurs sur ce segment sont payants. En développant des modèles plus attractifs et en visant une population plus jeune (la Chatenet Sporteevo, avec son design sportif, en est un excellent exemple), les fabricants ont misé sur le bon cheval – ou les bons chevaux, en l’occurrence.

En conséquence, le marché de la voiture sans permis est en hausse constante : environ 12 000 voiturettes se sont écoulées en France en 2013. Les raisons de ce succès sont multiples. En voici quelques-unes :

  • La voiture sans permis est tout indiquée en milieu urbain : du fait de sa petite taille, elle se gare plus facilement qu’un gros véhicule, elle consomme moins et ne pollue pas autant que les autres ;
  • Elle garantit à ses usagers une meilleure sécurité que les autres voitures et, surtout, que les deux-roues : les quadricycles sont en effet la catégorie de véhicules qui provoque le moins d’accidents;
  • Son usage se développe dans les zones rurales, parce qu’elle est une réponse à la désertification médicale et à la disparition des commerces de proximité dans les villages ; elle représente donc un moyen rapide d’accéder à l’autonomie, à l’indépendance et même – osons le dire – à la liberté ;

Les bienfaits de conduire une voiture sans permis 2

Une voiture adaptée aux problématiques modernes

Au-delà de tous ces avantages, la voiturette, par sa facilité d’accès, répond à des problématiques très actuelles liées au changement des usages et au nombre grandissant de candidats au permis de conduire.

Nous sommes, en effet, entrés dans une ère où le respect de l’environnement n’est plus une notion vague et lointaine. L’intérêt pour la voiture électrique témoigne du changement de cap de l’opinion publique sur les questions de pollution atmosphérique et de consommation d’énergie : il n’est plus temps de rouler en 4×4 en ville et de polluer son prochain.

De fait, la voiturette, de par sa puissance limitée, pollue et consomme moins que les véhicules traditionnels à moteur à combustion. En permettant de se garer aisément, de par sa petite taille, elle limite également les phases de recherche de stationnement qui peuvent transformer un pâté de maison en pot d’échappement à grande échelle – et tous ceux qui ont essayé de se garer dans Paris le savent bien.

Le permis et tous ses soucis

Autre problématique solutionnée par la voiturette : les obstacles de plus en plus nombreux qui parsèment le chemin du candidat au permis de conduire. Les tarifs des auto-écoles sont en hausse constante depuis 15 ans, à tel point que passer son permis coûtera bientôt aussi cher que l’achat d’un véhicule. Sans parler des délais d’attente avant de passer l’épreuve finale.

En outre, la lutte en faveur de la sécurité routière, aussi positive puisse-t-elle être, a pour corollaire une perte accélérée des points sur le permis. En 2013, 13 500 000 points ont été perdus en France ! Et, selon un sondage OpinionWay, 71% des points perdus le sont pour de petits excès de vitesse. Confrontés à un retrait de permis, les automobilistes peuvent ainsi opter pour l’option « voiturette ».

Les bienfaits de conduire une voiture sans permis 3

Quel véhicule choisir ?

Par définition, une voiture sans permis est une voiturette de petite taille et à puissance réduite. Elle embarque une boîte automatique (plus facile à maîtriser qu’une boîte manuelle), consomme du carburant ou de l’électrique, et est nécessairement limitée à deux places. On parle le plus souvent de quadricycles légers ou lourds, mais les véhicules à trois roues peuvent faire partie de cette catégorie.

  • Les quadricycles légers : 350 kilos maximum, vitesse limitée à 45km/h, puissance maximale inférieure ou égale à 4kW (5,6CV) ;
  • Les quadricycles lourds : 400 kilos maximum pour le transport de personne, et 550 kilos maximum pour le transport de marchandises ; puissance maximale de 15kW (20CV).

Si vous êtes né avant 1988, vous pouvez conduire ces types de véhicules sans aucune obligation :

  • Un cyclomoteur d’une cylindrée de 50cm3 maximum (s’il s’agit d’un moteur à combustion interne) ou d’une puissance maximale de 4kW
  • Un quadricycle léger à moteur avec les mêmes limites (une voiturette)
  • Une voiture électrique de puissance inférieure à 1kW
  • Un véhicule participant à des entraînements, des manifestations sportives, des compétitions qui se déroulent hors de la circulation publique – et si vous êtes titulaire d’une licence délivrée par une fédération sportive
  • Un véhicule agricole rattaché à une exploitation, d’une vitesse limitée à 40km/h

Si vous êtes né après 1988 et avez plus de 14 ans, vous devez, pour conduire un véhicule sans permis, être titulaire d’un brevet de sécurité routière (BSR) ou d’un titre équivalent délivré par un pays de l’Union européenne. De plus, il vous faut avoir au moins 16 ans pour pouvoir prendre le volant d’un véhicule agricole.

Conduire une voiture sans permis est donc une bonne alternative à la conduite traditionnelle, pour toutes les raisons évoquées plus haut. Et avec la possibilité de choisir de nouveaux modèles performants et esthétiquement attrayants, promis, vous n’aurez pas à rougir du véhicule du voisin !


Un tour de voiturette ça vous dit ? de Ilestenor

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here