Les câbles Cat 5E, Cat 6 et Cat 7 : lequel utiliser pour votre réseau informatique ?

0
79

Les câbles Cat5E, Cat6 et Cat7 sont indispensables pour la connexion à votre réseau informatique. C’est eux qui agissent en tant que récepteurs des ondes radios et électromagnétiques émises. On vous en dit plus sur ces trois types de câbles.

Qu’est-ce que sont les câbles Cat5E, Cat6 et Cat7 ?

Pour bénéficier d’une bonne connexion internet, vous devez recourir à une connectique particulière et adaptée à votre réseau. C’est là qu’interviennent les câbles Ethernet.

Les caractéristiques de chaque câble

Les câbles Ethernet suivants ne présentent pas les mêmes fonctionnalités :

  • Le câble Cat5E diffuse jusqu’à 100 Méga hertz. C’est la diffusion par câble la plus lente sur le marché. Sa vitesse de diffusion est de 10 Megabit (Mb)/seconde et elle ne peut pas transférer des fichiers volumineux.
  • Le câble Cat6 a la même capacité de diffusion pour une puissance de 250 Hertz. La puissance est de 250 Hertz avec une capacité d’envoi supplémentaire de 10 Gigabits (Gb)/seconde.
  • Le câble Cat7 peut transmettre des données plus rapidement. Grâce à une puissance qui peut aller jusqu’à 600 Hertz, sa puissance de débit est de 40 Gb/seconde.

Ces données ne sont pas pour autant vrai pour tous les foyers. En effet, si la qualité de votre réseau n’est pas suffisante, même avec un câble Cat7, vous ne pourrez transmettre des données de plus de 10Gb. L’idéal est d’en discuter auprès d’un revendeur spécialisé, qui pourra vous conseiller sur le choix des câbles Ethernet à utiliser chez vous.

C’est par exemple seulement avec la fibre optique que vous pourriez bénéficier d’une vitesse de transmission de données en Gigabits. Si votre réseau n’en est pas équipé, vous n’avez aucune utilité a acheter un câble Cat7 car il ne pourra pas vous faire profiter de toutes ses capacités.

Est-ce que vous devez changer vos câbles selon vos appareils ?

Plus de modernité suggère des appareils plus rapides. Si vous n’adaptez pas les câbles à votre ordinateur, le débit restera le même. Il existe cependant des éléments extérieurs aux câbles Cat5E, Cat6 ou Cat7, qui peuvent être la cause d’un réseau informatique peu performant :

  • Un serveur : il agit comme un récepteur des données. C’est lui qui les perçoit et les distribue à l’ensemble des appareils.
  • Une transmission de données par un émetteur : ondes radio, fibre optique.
  • Un support de connexion (ordinateur, tablette, etc.), joue le rôle de diffuser les données reçues par l’émetteur.

En plus de ces éléments matériels, la qualité de votre réseau et des logiciels qui existent sur votre ordinateur déterminent sa performance (protocole informatique, la qualité géographique du réseau, le nombre d’ordinateurs qui sont sur le même réseau, etc.). On vous en dit plus sur le stockage des données juste ici, lui aussi responsable  de la perte de vitesse de sur votre ordinateur.

Comment choisir vos câbles ?

Vous avez le choix entre les câbles Cat5E, Cat6 et Cat7. Mis à part leur puissance (Hertz) ou le nombre de données qu’ils peuvent transmettre (Mb ou Gb), d’autres critères peuvent impacter votre choix.

Sont-ils adaptés à tous les types de réseaux ?

Pour choisir entre un câble Cat5E, Cat6 ou Cat7, vous devez connaître la puissance et vitesse de votre réseau informatique et son débit. Pour ce faire, on réalise un test de débit (accessible en ligne ou dans les paramètres de votre ordinateur), qui s’articule autour de trois critères :

  • Le ping : il estime la durée d’attente entre l’émission et réception des données. Il s’agit donc d’un calcul de la vitesse de votre ordinateur.
  • Le débit montant : il calcule la vitesse que prend votre chargement de ficher vers internet
  • Le débit descendant : le temps de chargement d’un fichier provenant d’internet vers votre ordinateur.

Vous allez percevoir un résultat en Hertz et Mb ou Gb. Ainsi, vous connaissez désormais la puissance de votre réseau informatique pour acheter un câble Ethernet adapté. internet signifie aussi le partage de données, on vous en dit donc plus sur la sécurité informatique dans l’article suivant.