Comment échapper aux rançongiciels ?

0
224
rançongiciels

La numérisation des services apporte de nombreux avantages mais peut engendrer de gros problèmes. En effet, grâce à Internet, il est particulièrement aisé de monter, puis de développer, une startup. L’envers de la médaille, cependant, réside dans le fait que celle-ci est très exposée aux attaques. Pour preuve, le nombre grandissant de startups touchées par des rançongiciels.

Un rançongiciel, qu’est-ce que c’est ?

Un rançongiciel (ransomware en anglais) est un logiciel malveillant dont le but est de bloquer une société ou une activité. Le pirate profite d’une faille pour chiffrer les données informatiques de sa victime. Les rançongiciels se propagent via des pièces jointes à des messages électroniques, des sites Web compromis ou encore des programmes infectés.

Le pirate informatique demande une rançon financière pour laisser tranquille sa victime, après paiement, bien entendu. Actuellement, le nombre de ces attaques augmente en raison, notamment, du fait qu’un grand nombre d’entreprises acceptent de payer la rançon.

Les récentes startups en sont fréquemment victimes et, malheureusement, nombre d’entre elles ne s’en relèvent pas. Il convient donc, dès le début de l’activité, de contacter un prestataire informatique pour PME qui vous indiquera comment se prémunir contre ce type d’arnaque. En général, il faut se doter d’une infrastructure sécurisée et solide pour avoir une protection satisfaisante. ..Mais pas seulement, il est également nécessaire de se former / d’être sensibilisé à la cybersécurité/sécurité informatique et aux différents moyens des pirates de vous atteindre.

Les spécialistes informatiques comme Weodeo, conseillent aux utilisateurs d’effectuer, de façon très régulière, des backups de leurs données où de leur infrastructure en Bare Metal afin de contrer le risque de rançongiciels. – proposent également des formations à la cybersécurité

Doit-on payer la rançon ?

Quand survient une attaque au rançongiciel, le pirate informatique en cause fait un pari très simple : l’arrêt prolongé de l’activité aura un coût supérieur à celui de la rançon. Par conséquent, l’entreprise sera plus encline à la payer. Mais si l’entreprise a prévu des solutions en amont et que son activité se poursuit, même partiellement, l’auteur de ce méfait perd son pouvoir. En effet, il devient très risqué pour lui de continuer sa prise de pouvoir pour deux raisons. D’une part, vous seriez susceptible de trouver une manière de le chasser de vos réseaux et, d’autre part, vous pourriez collecter suffisamment de preuves pour le démasquer et le faire inculper. Aussi, lorsque vous êtes préparé à cela, pas question de céder au chantage !

Pourquoi certaines sociétés paient-elles les rançons ?

Certaines entreprises paient car elles n’ont généralement pas pris des mesures pour anticiper le problème. Des grandes entreprises pensent que les frais pour mettre en place et maintenir une solution de secours informatique auraient une répercussion financière trop importante pour elles.

De plus, ces menaces informatiques peuvent revêtir différents aspects. Les pirates peuvent s’en prendre à la vie privée des personnes qu’ils tentent de dépouiller. Dans ce cas, les victimes préfèrent ne pas ébruiter cette arnaque pour conserver leur dignité.

Malheureusement, le rapport de force se situe trop souvent du côté des pirates informatiques lors des attaques au rançongiciel. Pour se protéger, les jeunes entrepreneurs ne doivent pas prendre ce risque à la légère et faire en sorte que tous leurs collaborateurs soient formés aux problématiques en lien avec la sécurité informatique.

PARTAGER
Article précédentComment bien choisir son agence seo ?
Article suivantDécouvrez le trading version mobile et ses particularités
Avatar
Le magazine Gataka est un transmetteur d'informations en temps réel concernant les sujets les plus brûlants du moment en matière de technologie, de business et de tendances digitales. Une source de savoir intarissable pour les amateurs comme pour les plus passionnés !