Êtes-vous concerné par le portage salarial ?

0
29
réunion informatique

Cette relation contractuelle tripartite est née dans les années 1980. Elle permet à des consultants de proposer leurs services à des entreprises en déléguant les tâches administratives, juridiques et sociales à une société de portage salarial. Depuis la révision de la convention collective de branche des salariés portés en 2017, cette forme de contrat ne cesse de se développer. Mais peut-être êtes-vous concerné sans le savoir ?

Les secteurs d’activité du portage salarial

Depuis son origine, cette forme d’emploi est traditionnellement tournée vers les prestations de services dans les métiers du conseil et de l’expertise. Le salarié porté est un consultant qui livre ses compétences lors de missions. Ses clients sont les entreprises qu’il aura démarchées. Si vous souhaitez tenter l’aventure, vous devez être titulaire au minimum d’une qualification professionnelle de niveau 5 (bac + 2) ou d’une expérience significative dans un secteur d’activité depuis au moins trois ans. La Fédération des Entreprises de Portage Salarial recense plus de 750 métiers. Outre les secteurs traditionnels de la finance, du conseil et de l’informatique, les métiers du bien-être, du bâtiment et de l’artisanat sont désormais bien représentés. On observe aussi depuis quelques années une part grandissante de femmes.

Le portage salarial des travailleurs indépendants et des demandeurs d’emploi

Le portage salarial est extrêmement intéressant si vous êtes inscrit comme travailleur indépendant. Le statut de votre entreprise ou micro-entreprise n’a que peu d’importance (SASU, EURL ou auto-entrepreneur). Non seulement vous pourrez consacrer tout votre temps et votre énergie à votre domaine d’expertise sans vous encombrer des tâches administratives et juridiques, mais vous aurez accès aux protections sociales réservées au statut de salarié (retraite, arrêt maladie, congés maternité, complémentaire santé, etc.). Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous vous interrogez sur l’opportunité de créer votre propre activité, vous pourrez ainsi vous faire une idée sur la question sans prise de risques. Cela vous permettra de tester vos capacités de prospection et d’adaptation.

Le portage salarial en cumul avec une autre activité

Dans certains cas, le cumul de cette catégorie de contrat avec un autre statut ou activité n’est pas seulement possible, il constitue un réel atout. Ce type de contrat de travail a été créé à l’origine pour faciliter le retour à l’emploi des cadres d’entreprises seniors au chômage. Aujourd’hui, vous pouvez y avoir recours si vous êtes retraité et souhaitez faire profiter votre ancienne entreprise de vos savoirs. Si vous êtes un auto-entrepreneur qui exerce une activité de prestations de service, cela vous permet de ne pas dépasser les seuils de chiffres d’affaires qui vous sont imposés. En effet, au-delà d’un chiffre d’affaires de 34 400 € HT par an, vous êtes soumis à la TVA. Et si votre chiffre d’affaires dépasse 72 000 € HT par an, votre micro-entreprise passe du régime réel simplifié au régime réel normal. Vous ne pouvez plus bénéficier de la comptabilité allégée et du calcul des cotisations sociales simplifiées. Enfin, si vous êtes étudiant et remplissez les conditions de qualification professionnelle ou d’expérience, vous pouvez aussi vous lancer dans le salariat porté !