Quelle est la meilleure méthode pour découper des planches de bois ?

0
126
découper des planches de bois

La découpe de planches de bois évolue rapidement depuis les quarante dernières années. L’arrivée du laser a bouleversé l’univers de la scie. On trouve maintenant des machines à laser pour découper le bois ou le graver à des prix vraiment accessibles à tous.

De la pyrogravure aux maquettes

Il fut un temps où l’on devait choisir pour l’achat des outils par rapport à leur destination. Si les maquettistes auraient aimé pyrograver leurs chefs-d’œuvre, les graveurs sur bois ne cherchaient pas nécessairement à découper leur support. Il a fallu quelques années pour se rendre compte que ces deux arts pouvaient être complémentaires et inventer une machine 2 en 1. Grâce au laser, cette éventualité est devenue réalité.

De la scie à chantourner manuelle au laser

Il y a un peu plus de 40 ans, la façon unique de découper du contre-plaqué pour un particulier était la scie à chantourner manuelle. Elle était très reconnaissable, un énorme « U » avec un manche retenant un fil coupant. On l’utilisait en travaux manuels dans les classes du même nom. L’avantage de ces scies était de pouvoir suivre tous les contours d’un dessin reproduit sur le bois. L’inconvénient principal se révélait lors de ces virages où la scie ne suivait plus la veine du bois : les fibres superposées se séparaient, déchirant le bois par endroits.

La scie à chantourner s’est mécanisée, on a pu en constater les avantages et les faiblesses selon la largeur des scies et la vitesse d’exécution. On devait obligatoirement positionner la scie vers le bois extérieur, ou introduire la scie dans un orifice du bois. Beaucoup de manipulations, beaucoup d’efforts pour un résultat qui n’était pas toujours à la hauteur.

L’arrivée du laser sur la découpe de planche de bois a révolutionné l’univers du maquettisme, mais aussi de la gravure sur bois.

La découpe au laser d’une planche de bois pour le maquettisme

Le laser est franc, rectiligne, précis. Son trait est assuré, sa découpe par la brûlure est au millimètre près, autant en largeur qu’en profondeur.

Moins le laser reste longtemps sur place à une intensité basse et plus la couleur de la gravure vire au marron. Plus l’intensité de la machine laser est haute, plus la couleur noircit et la profondeur du trait s’accentue.

Les tranches sont lisses, contrairement à n’importe quelle scie. Le ponçage peut être effectué pour donner un effet 3D, mais il reste inutile pour une découpe en 2D.

Le laser coupe le bois, mais aussi des matériaux que l’on n’aurait même pas imaginé découper autrement qu’avec des ciseaux : du plastique souple (emballage), de la feuille d’or, de cuivre…ce qui permet de multitudes réparations comme des circuits imprimés entre autres.

La gravure sur bois

Si la gravure laser sur bois se suffit à elle-même pour effectuer des tableaux qui seront colorisés ou non, il y a des détails su croquis à prendre en considération. En effet, si certains traits aboutissent au même endroit, ils seront superposés par la brûlure du laser. Ces traits produiront trop de noirceur ou une fragilité du bois, une simple pression brisera un bout fin.

Le laser est précis, il suit le chemin à parcourir avec toujours la même intensité, si l’on ne modifie pas sa puissance à certains passages. Le laser ne tremble pas, il brûle uniformément, la couleur sera ainsi toujours la même tout au long du parcours, avec la même profondeur.

Vous pouvez modifier par le trait ou la programmation de la machine laser, certains passages ou détails.