Ces 3 étapes simples peuvent vous protéger des rançongiciels en 2019

0
162

Peu de problèmes ont jeté le monde numérique en pleine tempête comme les rançongiciels l’ont fait en 2017. Selon Kaspersky, le nombre d’attaques de rançongiciels a été 13 fois plus élevé en Q1 2017 qu’en Q1 2016 et les dommages ont atteint 5 milliards de dollars pour l’année. Ce n’était qu’un petit remous à la surface de ce qui allait venir, car on prévoyait un coût de 6 billions de dollars chaque année pour 2022, avec Linux et Mac étant durement touchés.

Les rançongiciels ne sont pas près de disparaître, ce qui signifie que toutes les entreprises et tous les particuliers doivent se préparer à relever les défis et les difficultés à venir.

Cependant, vous n’avez pas besoin de répandre la panique ni de sortir les torches et les fourches pour le moment. Avec quelques gardes-fou et stratégies adaptées, vous pourrez tout à fait échapper aux rançongiciels en 2019.

Mise à jour, mise à jour, mise à jour

Le rançongiciel le plus connu à ce jour était WannaCry en 2017 qui a profité de mises à jour Windows non faites pour faire des ravages. Bien que la plupart des utilisateurs de Windows n’auraient rien pu faire au sujet du patch dans ce cas précis, vous devez faire preuve de vigilance en mettant à jour tout appareil en votre possession pour empêcher quiconque d’exploiter les failles. Cela peut être très pénible de mettre à jour lorsque votre système le demande, en particulier Windows 10 et son étrange réseau de messages disant qu’il se prépare à mettre à jour, qu’il est sur le point de mettre à jour et qu’il réfléchit à la mise à jour. Mais la vérité sur ce sujet est que Windows et tous les autres fabricants de logiciels et de matériel informatique ne vont pas perturber votre productivité quotidienne sans une bonne raison. Alors s’ils pensent que c’est assez important, vous devriez les croire. Cela comprend toutes les mises à jour de toutes les applications ou logiciels que vous utilisez actuellement. Quand il s’agit d’infecter votre ordinateur, il n’y a pas forcément besoin de chercher à découper un système d’exploitation majeur. En fait, certaines des applications les plus simples peuvent être les plus ciblées par les pirates cherchant à trouver l’équivalent d’une fenêtre laissée ouverte pour entrer et faire des ravages.

Sauvegardez tout

Les rançongiciels fonctionnent de façon psychologique en mettant les utilisateurs en position de croire qu’ils doivent payer ou tout perdre ; même si les chances qu’on leur rende leurs données sont faibles. Mais les rançongiciels sont neutralisés si vous avez déjà sauvé vos données ailleurs. Assurez-vous de les mettre quelque part où les intrus n’auront pas accès – comme un disque externe ou un stockage en ligne de type cloud. Lorsque vous saurez que vos données sont en sécurité, ces sentiments de panique vont disparaître. Savoir que vos données sont en sécurité que la menace soit réelle ou non signifie qu’il n’y aura plus une goutte de sueur à verser dans ces moments désagréables où vous recevez un message avertissant que vous avez été compromis.

Maximisez votre protection antivirus

Que vous cherchiez à obtenir une protection contre la cyberintimidation et les prédateurs en ligne ou contre les rançongiciels, l’utilisation d’une protection antivirus de haut niveau est l’investissement le plus intelligent que vous puissiez faire. Même les meilleurs systèmes sont attaqués de temps en temps, mais utiliser une protection antivirus puissante et à jour peut garder vos données hors de danger.