Quel est le parcours de Clara Barenne, créatrice de l’Académie de ReiKi japonais ?

0
107

Si l’on souhaite pratiquer le ReiKi japonais à Paris, cette discipline venue tout droit des pays asiatiques, il faut s’adresser à Clara Barenne. Cette spécialiste parisienne a fondé son Académie, sur la base d’un parcours personnel riche de voyages et d’enseignements à la source, au Japon. Comment en est-elle arrivée là, qui a-t-elle rencontré et comment a-t-elle étudié cet art de vivre ? Voici quelques éléments d’explications !

D’où vient Clara Barenne ?

Ce sont les aléas de la vie qui ont mis Clara Barenne sur la voie de cet art de vivre en provenance du pays du Soleil-Levant. En effet, c’est dans un premier temps vers des études en sciences humaines qu’elle s’est orientée. Ces études l’ont conduite vers un poste au sein d’une entreprise d’audiovisuel.

L’histoire aurait pu prendre une autre tournure, mais à la suite d’un accident de la route lui ayant laissé des séquelles physiques, elle s’est tournée vers les médecines traditionnelles pour tenter de soulager ses douleurs. Malheureusement, les sciences occidentales n’y sont pas parvenues. Ce n’est qu’en essayant la sophrologie, l’acupuncture et le Qi Gong qu’elle a commencé à ressentir des bienfaits, à se sentir mieux à la fois dans son esprit et dans son corps.

Elle finit par obtenir un master de Sophro-Relaxation et une certification en aromathérapie anglaise et française. C’est alors qu’elle découvre le ReiKi japonais, qui s’impose à elle comme une véritable révélation : il était si simple de pratiquer cet art de vivre, pour des bienfaits si importants !

Quel parcours et quelles études ?

Clara Barenne commence donc à étudier cette discipline en France, mais elle ressent très vite le besoin de trouver d’autres voies d’apprentissage et d’autres sources d’inspiration. C’est pourquoi elle décide de s’envoler vers le Japon, en se rendant d’abord à Ashiya puis à Kyoto. Sur place, elle suit les enseignements de spécialistes, en compagnie d’étudiants locaux qui partagent ces acquis avec elle. Elle s’imprègne de la culture, de l’héritage et des bienfaits du ReiKi japonais auprès des plus grands.

Elle s’en est enrichie au fil des années, jusqu’à devenir elle-même une spécialiste, avant de revenir sur Paris et d’ouvrir finalement son académie. Depuis, elle enseigne à ceux qui, comme elle, souhaitent trouver un soulagement dans les arts asiatiques, là même où les sciences occidentales échouent parfois à soulager de nombreux maux.

Quels sont les bénéfices du ReiKi japonais ?

C’est dans les années 1920 que le ReiKi japonais voit le jour, sous l’impulsion de Mikao Usui. L’idée ? A une époque où les classes les plus populaires ne pouvaient pas forcément assumer de payer un médecin ou de se procurer des médicaments, leur permettre de prendre soin de leurs familles. Cette discipline consiste donc en une pratique alternative douce.

Sous l’action du praticien, le consultant se sent mieux, le corps et l’esprit sont rééquilibrés, bénéficient d’une énergie positive, afin d’apaiser les tensions et de soulager les douleurs.

Une séance permet à chacun de drainer les toxines, de se maintenir en forme en assurant un équilibre entre l’émotionnel et le physique. Toujours plus populaire au fil des ans en Occident, cet art de vivre venu tout droit du Japon est particulièrement apprécié dans des zones où le stress, la vitesse et la médecine à l’ère du numérique pèsent lourdement sur l’état d’esprit au quotidien.

Pourquoi souhaite se recentrer sur soi-même, souffler un moment et apprendre à mieux s’écouter, Clara Barenne ouvre les portes de son académie sans distinction !