Comment faire face à un entretien pour un restaurant : nous vous révélons les questions les plus fréquemment posées

0
84
Comment faire face à un entretien pour un restaurant
Comment faire face à un entretien pour un restaurant

Entretien à venir, vous vous souciez beaucoup, êtes-vous déterminé à réussir et avez-vous besoin d’un moyen de vous préparer ?

Ils nous demandent souvent comment aborder un entretien pour un restaurant, mais aussi pour un hôtel ou un bar à cocktails : des univers différents, unis par leur pertinence pour le secteur de la restauration.

Connaître les questions fréquemment posées aide certes, mais n’oubliez pas que malgré nos idées de réflexion et nos conseils utiles pour aborder au mieux l’entretien, vous ferez la différence !

Évidemment, un serveur dans son premier emploi ne recevra pas les mêmes questions qu’un aspirant restaurateur expérimenté ! Vous vous demandez comment devenir serveur sans expérience ? Impressionner ceux qui sélectionnent, avec nos conseils ! Évidemment, se présenter de la meilleure façon possible est essentiel : s’habiller sobrement et avec des vêtements et une apparence soignés, avec des ongles bien rangés sera évalué positivement.

La présentation est captivante, concise et claire

Selon toute vraisemblance, ils vous demanderont de commencer par vous présenter. Non, « Enchanté, je m’appelle Antoine » ne suffit pas, ils attendent de vous un rapport sur votre école et votre expérience professionnelle. Votre objectif est de faire bonne impression, de transmettre du calme et de montrer clairement comment les compétences que vous avez accumulées font de vous le candidat idéal !

Sachez que bon nombre des questions qui vous seront posées ultérieurement dépendront de votre présentation, alors essayez de concentrer votre attention sur ce qui vous semble vraiment important !

Les contextes dans lesquels vous avez travaillé

Le monde de la restauration et de l’hôtellerie comporte en son sein des contextes différents, qui nécessitent des compétences transversales différentes. Le ou les contextes dans lesquels vous avez acquis de l’expérience seront fondamentaux pour la sélection : vous pouvez également imaginer qu’avoir grandi professionnellement dans une pizzeria aurait pu vous faire développer des compétences différentes de celles requises dans une pâtisserie.

En tout cas, cette question reviendra sûrement ! Ne soyez pas pris au dépourvu !

L’expérience que vous avez acquise

Outre les différents contextes, qu’ils relèvent de l’hôtellerie, de la restauration ou du monde des boissons, il sera également important pour les responsables de la sélection d’évaluer quantitativement l’expérience que vous aurez acquise.

Il ne s’agit pas de discrimination, ni du récit négatif habituel selon lequel « tout le monde veut vivre l’expérience, mais personne n’est prêt à vous la laisser vivre », mais un paramètre objectif pour évaluer votre candidature, la confiance que vous avez dans les outils, les tâches et défis du métier.

Vous devez réfléchir aux tâches que vous effectueriez et réfléchir aux éléments de votre expérience professionnelle (présents dans votre CV) qui doivent être valorisés.

La connaissance des langues

Il n’y a pas d’échappatoire à cette question, surtout si vous postulez dans les métropoles, les villes touristiques et les destinations saisonnières. Comment ça marche avec les langues ? Plus vous en savez, mieux c’est ! Non, mais avoir un portfolio des langues les plus parlées par les touristes aide sans aucun doute !

La capacité orale requise doit être fonctionnelle pour présenter le menu, comprendre les doutes éventuels des clients et être capable de les assister lors des repas. On vous demandera peut-être de faire une simulation !

La capacité de gérer le client

Le monde de la restauration met ceux qui travaillent en salle, mais aussi ceux qui travaillent en cuisine, quoique dans une moindre mesure, en contact étroit avec le client. À cet égard, vous pouvez vous attendre à des questions situationnelles sur votre capacité à gérer les clients, les conflits et les critiques.

La question pourrait être, par exemple, « Vous êtes-vous déjà retrouvé dans cette situation », « Comment vous comporteriez-vous si vous vous trouviez dans cette situation », dans le but d’évaluer vos compétences relationnelles et de résolution de problèmes.

Vos objectifs de carrière

Ils ne veulent pas se mêler de vos affaires, mais comprendre quelque chose de plus sur vous ! Cette question pourrait être la classique « Comment vous voyez-vous dans dix ans », mais aussi quelque chose axé sur votre désir de créer votre propre entreprise en ouvrant votre propre entreprise.

Notre conseil est d’être sincère, d’essayer toujours de transmettre une forte motivation pour obtenir le poste et d’apprendre tout ce que vous pouvez au cours de l’expérience. L’ambition est toujours une valeur ajoutée chez un candidat !

Problèmes de rémunération

Un point sensible ! Pas du tout. Mais il est juste de se demander combien vous gagnez sur le lieu de travail où vous travaillez actuellement, si vous avez un emploi. Ou combien vous espérez gagner, ou même le salaire que vous considérez approprié en fonction de votre expérience.

C’est un élément fondamental pour la sélection, ils ne veulent pas faire le calcul dans sa poche ! Évitez absolument de paraître agacé face à ces questions qui sont véritablement routinières. En fait, pensez déjà à une estimation de votre salaire souhaité.

Nos conseils ont-ils été utiles ? Les compétences requises varient selon les métiers, mais dans chacune d’elles vous devez faire preuve de confiance, d’estime de soi et de professionnalisme. 

Qu’attendez-vous pour trouver votre prochain emploi dans le secteur de la restauration ? Votre voyage commence ici.