Le top jeux NES, plaisir rétro pour gamer nostalgique

0
1280

La première console de Nintendo, lancée au milieu des années 80, conserve toujours une place de choix dans le cœur des passionnés du rétro gaming. Ce top 10 des jeux de la NES est dédié aussi bien aux nostalgiques qu’aux jeunes joueurs. Et à tous ceux qui ne connaîtraient pas encore cette merveille ayant contribué à relancer le marché des consoles de jeux.

Naissance de la NES

1983. Le monde du jeu vidéo vient de subir un krach retentissant, un tsunami qui va se transformer en crise économique majeure pour le secteur. Les raisons de cette catastrophe ? Suivant un modèle proche de la future bulle Internet, le marché a été inondé de développeurs éphémères et de jeux vite produits et mal fichus. Les ventes se sont effondrées, poussant plusieurs entreprises à la faillite.

A l’époque, une société japonaise, Nintendo, spécialisée dans les bornes d’arcade et les Games&Watch (ces jeux uniques portatifs avec écrans à cristaux liquides), se propose de relancer le marché des consoles. L’industrie est alors dominée par Atari et par les micro-ordinateurs.

La Famicom (Family Computer) sort en 1983 au Japon. Elle pénètre le marché américain en 1985, mais au passage change de nom et de design : elle est devenue la NES, Nintendo Entertainment System. Il lui faut une année supplémentaire pour arriver en Europe, distribuée par Mattel.

Le top jeux NES, plaisir rétro pour gamer nostalgique 1

Un incroyable succès, NES pas ?

La NES a été une console révolutionnaire. Premier appareil du genre à viser toute la famille, elle proposait des graphismes superbes, des décors et des personnages très réalistes, et même de vraies musiques. Ses spécificités techniques très évoluées, mais pas trop (la firme préféra réduire ses ambitions techniques pour baisser son prix de vente), ouvrit le champ à des jeux innovants.

Grâce à ces possibilités incroyables, l’imagination des concepteurs put s’exprimer à plein. Certaines des plus grandes sagas du jeu vidéo sont nées sur la NES au milieu des années 80 : Mario, Zelda, Final Fantasy, Dragon Quest, Mega Man, Donkey Kong, etc. Notez que toutes ces licences ou presque (Mega Man a disparu des écrans radars) existent aujourd’hui plus que jamais, et rencontrent encore le succès.

Avec la NES, Nintendo devint le leader du marché des consoles de salon, que l’entreprise a contribué à relancer après le krach. Quand Sega pénétra le marché en 1986 avec la Master System, la firme dut se contenter de 10% du marché américain et de 30% du marché européen.

La NES, ce sont aussi des records : 60 millions de consoles vendues dans le monde, 350 millions de cartouches écoulées. Une longévité jamais vue depuis : 11 ans de vie effective (comprendre : de ventes de consoles et de développement de jeux). Il fallut la sortie de la Super NES pour la détrôner, à partir de 1992 en Europe.

Le top jeux NES, plaisir rétro pour gamer nostalgique 3

Le top jeux NES

Que vous soyez un amateur de rétro gaming (tendance qui consiste à jouer à des jeux anciens sur des consoles disparues), un gamer curieux, ou simplement un passionné de technologies récentes comme obsolètes, ce top 10 des jeux NES devrait titiller la fibre nostalgique qui sommeille en vous.

  • The Legend of Zelda. Éditeur : Nintendo. Sortie : 1987 (Europe). Genre : action-RGP. L’acte de naissance d’une des plus grandes séries de jeux vidéo de l’Histoire, et déjà toutes les qualités de ce qui fera le succès des Zelda : de l’aventure, de l’action, des énigmes, un monde relativement ouvert et libre, et des monstres charismatiques (ah, Ganon !).
  • Super Mario Bros 3. Éditeur : Nintendo. Sortie : 1991 (Europe). Genre : plates-formes. On aurait pu choisir le tout premier Super Mario Bros, sorti en 1985 au Japon. Mais cet épisode fut réellement révolutionnaire, et grandiose, avec ses 8 mondes, son découpage en niveaux obligatoires et facultatifs, ses environnements diversifiés et même ses passages secrets. Un must, ressorti à plusieurs reprises (sur Super NES et Game Boy Advance).
  • Castlevania. Éditeur : Konami. Sortie : 1988 (Europe). Genre : plates-formes. Les premières aventures de Simon Belmont, le chasseur de vampires qui s’est juré de détruire Dracula en son château de Transylvanie. Des niveaux infestés de pièges et de créatures démoniaques, un fouet comme arme, une ambiance de folie. Et Symphony of the Night n’existerait pas sans lui.
  • Teenage Mutant Hero Turtles. Éditeur : Konami. Sortie : 1990 (Europe). Genre : plates-formes. Connue pour être l’un des jeux vidéo les plus difficiles de tous les temps, cette adaptation de la série animée Tortues Ninja a poussé des millions de joueurs à s’arracher les cheveux. Et a casser des manettes en les lançant contre les murs. La légende veut qu’au Japon, on punisse les enfants désagréables en les forçant à jouer à TMHT.
  • Maniac Mansion. Éditeur : Lucasfilm Games. Sortie : 1992 (Europe). Genre : aventure. L’ancêtre du point & click, sorti d’abord sur Commodore 64 et Apple II. Un jeu de réflexion et d’aventure consistant à résoudre des énigmes en contrôlant plusieurs personnages enfermés dans une vaste demeure remplie de secrets.
  • The Battle of Olympus. Éditeur : Broderbund. Sortie : 1991 (Europe). Genre : plates-formes, action-RPG. Peu connu, ce jeu inspiré de mythologie grecque propose de contrôler Orphée à la recherche de l’âme de son aimée prisonnière d’Hadès. Outre des monstres mythologiques (Minotaure, Hydre de Lerne), le jeu est surtout remarquable pour sa bande-son qui reprend des morceaux de Bach, notamment la « Toccata et Fugue en ré mineur ».
  • Final Fantasy III. Éditeur : Square Co. Sortie : 1990 (Japon). Genre : RPG. A ne pas confondre avec le jeu du même nom sorti aux USA, et qui était en réalité Final Fantasy VI sur Super NES. Paru uniquement au Japon, FFIII, l’un des épisodes les plus prenants de la célèbre saga, s’est rendu disponible au fil du temps sur quantité de supports : PlayStation, Nintendo DS et même sur smartphones.
  • Shadowgate. Éditeur : Kemco. Sortie : 1989 (Europe). Genre : aventure, réflexion. Jeu d’exploration à la première personne, initialement conçu pour Apple II, Shadowgate vous téléporte dans un château bourré de pièges dans lequel chaque pièce correspond à une ou plusieurs énigme(s) qu’il faut résoudre afin de pouvoir avancer. Et pendant ce temps, l’horloge tourne : vos torches se consument et une fois dans le noir, c’est Game Over.
  • Mega Man 2. Éditeur : Capcom. Sortie : 1990 (Europe). Genre : plates-formes. L’épisode 2 reprend ce qui faisait le succès de Mega Man premier du nom, à savoir la possibilité d’explorer les niveaux dans l’ordre désiré (mais avec la nécessité de trouver la bonne arme pour chaque boss de stage), mais en amélioration chaque point de gameplay.
  • Metroid. Éditeur : Nintendo. Sortie : 1988 (Europe). Genre : plates-formes, action-aventure. Autre must devenu saga mythique, Metroid met en scène un chasseur de l’espace, Samus Aran, engoncé dans une armure de combat, qui part sur la planète Zèbes afin de vaincre le Mother Brain, le chef d’une race extraterrestre extrêmement dangereuse (les Metroid du titre). Mêlant science-fiction, plates-formes, aventure et action, Metroid est aussi original parce que son héros est… une héroïne !

Si ce top vous a donné envie de mettre la main sur certains de ces jeux, vous pouvez encore trouver une console NES et des jeux sur le marché du rétro gaming à des prix accessibles. Alors bon jeu à tous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here