Trois solutions de financement d’entreprise

0
591
Teamwork of businesspeople at work to build a business system

Avant même la création de son entreprise, l’entrepreneur est face à la problématique de son financement. Focus sur les trois meilleures solutions de financement d’entreprise qui permettent de développer, de manière pérenne, son chiffre d’affaires, ses effectifs ; de diversifier son offre, ses canaux de distribution et de diffusion de ses produits et services…

Subventions et concours : un apport non négligeable

Les concours d’entrepreneuriat et les demandes de subventions à l’échelle nationale et européenne sont aussi de bonnes solutions de financement d’entreprise sans aucune contrepartie. Non seulement, ils peuvent apporter les fonds nécessaires au lancement de l’activité, mais ils permettent aussi d’avoir une idée très précise de l’attractivité et de la viabilité de son projet grâce aux avis objectifs des membres des différentes commissions qui examinent les candidatures. In fine, cela permet de présenter un business plan particulièrement réaliste à son banquier.

Il est possible de trouver sur la toile de nombreux sites qui permettent de rechercher et de trouver tous les concours organisés pour les entrepreneurs, ainsi que les aides financières.

En revanche, il faut savoir que si l’aide accordée ou le prix obtenu pour le financement d’entreprise peut être particulièrement intéressant, la constitution des dossiers est une sérieuse charge de travail. Voilà pourquoi, beaucoup d’entrepreneurs ont de plus en plus recours à des cabinets de conseil spécialisés en montage de ces dossiers. Bien informés et rompus à l’exercice, ces cabinets font gagner un temps précieux et permettent de valoriser au mieux son dossier.

Le financement participatif : tester et financer

Idéal pour tester l’attractivité de ses idées de produits ou son concept, avant même de lancer son entreprise, le crowdfunding permet de lever des fonds auprès des particuliers, investis dans le financement d’entreprise, et ce, de trois façons différentes selon le type de plateforme choisi :

  • plateformes de dons où il n’y a pas de contrepartie,
  • plateformes avec contreparties (intérêts, parts du capital…),
  • plateformes dites « physiques » avec livraison d’un bien, par exemple.

Cependant, s’il aisé de se créer un compte, il est à noter qu’il faut vraiment s’y consacrer pleinement en y communiquant de manière régulière afin d’atteindre ses objectifs de financement. En effet, une campagne d’appel de fonds est limitée dans le temps. Il faut donc vraiment soigner la présentation de son projet et de sa demande de financement d’entreprise (tant dans le fond que dans la forme), et ce, de manière à accrocher les internautes. Voilà pourquoi, il ne faut pas hésiter non plus à multiplier les appels à l’action pour qu’ils vous financent.

Bon à savoir : les plateformes se rémunèrent lorsque l’appel de fonds est réussi. Elles prennent en moyenne une commission de 8 %.

Les business angels ou capital-risque : pour un ROI maximisé

Les business angels et, bien plus encore, le capital-risque sont souvent dotés de moyens impressionnants. Ce sont de vrais leviers de financement d’entreprise. Mais, il faut savoir que leurs conseils précieux ainsi que leur temps exigent une cession de capital et un ROI maximisé. Si ce dernier n’est pas au rendez-vous, ce n’est sans conséquence dans la gestion de l’entreprise puisque le capital-risque, notamment, n’hésitera pas à intervenir dans sa stratégie de développement, mais aussi sa gestion financière. Il faut donc être préparé à faire de sérieuses concessions en cas de coups durs.

Pour conclure, s’il existe d’autres solutions de financement d’entreprise (love money, prêt d’honneur, prêt à taux zéro), le financement participatif, les concours et subventions, ainsi que la cession de capital à des grosses structures pour avancer dans ses projets sont les trois meilleures alternatives, avec ou sans contrepartie, au prêt bancaire classique. Dans tous les cas, il ne faut jamais hésiter à mixer les sources de financement pour ne pas être dépendant de l’une ou de l’autre. Et, plus encore que dans tout autre projet, il ne faut jamais perdre de vue qu’entreprendre exige de la persévérance, de la créativité et de la perspicacité pour avancer et décrocher le financement souhaité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here