1er achat auto : nos conseils pour s’en sortir administrativement !

0
520

Enfin, le jour tant attendu n’est plus bien loin… Depuis que vous avez votre permis de conduire en poche, vous rêvez de vous installer au volant de votre bolide. À force de demander à gauche et à droite, vous avez finalement trouvé une voiture qui vous convienne. Seulement voilà… Vous ne savez absolument pas par où commencer. Heureusement, cet article est là pour vous guider tout le long de votre 1er achat auto.

Un 1er achat auto est souvent synonyme de reprise d’anciens véhicules. Encore peu à l’aise derrière le volant, il serait dommage d’investir des milliers d’euros pour un véhicule qui ne mettra pas long feu…

Quelles pièces exiger lors de l’achat d’une voiture ?

Quand vous achetez une voiture d’occasion, l’ancien propriétaire est tenu de vous remettre 4 documents :

  • le certificat d’immatriculation ;
  • le certificat de situation administrative ;
  • le certificat de vente ;
  • le procès-verbal du contrôle technique.

Le certificat d’immatriculation

Anciennement dénommé carte grise, le certificat d’immatriculation peut être défini comme la pièce d’identité du véhicule. Au moment du 1er achat auto, le certificat d’immatriculation doit être accolé de la mention « vendue le _____ ». Dans le cas où le certificat d’immatriculation aurait émis avant 2004, le vendeur doit découper son angle supérieur droit et le remettre au nouveau propriétaire. Ne prenez pas peur… La section à retirer est facilement identifiable. De fait, elle porte la mention « Partie à découper lors de la cession du véhicule ». Pour les cartes émises plus récemment, heureusement, la procédure est bien plus simple. Dans la partie haute, vous trouverez un espace à remplir avec toutes les informations nécessaires à la vente.

Le certificat de situation administrative

Surtout, n’effectuez pas un 1er achat auto sans avoir au préalable un certificat de situation administrative. Document officiel délivré par la Préfecture, ce papier atteste que le véhicule n’est ni volé, ni sous le coup d’une hypothèque. Sans lui, vous risquez fort de restituer votre voiture dès le premier contrôle des forces de l’ordre.

Le certificat de vente

Pour obtenir un exemplaire de certificat de vente, vous n’avez qu’à vous rendre sur service-public.fr ou dans une administration (gendarmerie, mairie, préfecture). Aussi appelé certificat de cession, ce contrat n’est valide que si et seulement si la voiture est décrite dans les moindres détails. Kilométrage, marque, modèle, numéro de série et date de vente sont quelques-unes des données qui doivent absolument y figurer. À noter que chaque partie conservera un exemplaire dudit certificat.

Le procès-verbal du contrôle technique

Pour que votre 1er achat auto se passe sans couacs, la voiture doit avoir subi d’une visite technique dans les 6 mois qui précédent la vente. Si une contre visite a été effectuée, cette dernière doit dater de 2 mois maximum.

Quelles formalités avant de prendre la route ?

Une fois le certificat de vente signé par les deux parties, vous pouvez officiellement vous considérer propriétaire de cette magnifique automobile. À noter que vous disposez d’un délai d’1 mois pour faire établir un certificat d’immatriculation à votre nom. Mais ce n’est pas le plus urgent. En effet, à moins de disposer d’une assurance automobile, vous ne pourrez pas prendre la route. Pour être dûment protégé des accidents et autres soucis techniques, le choix d’une assurance automobile doit être effectué avec le plus grand soin. Pour les nouveaux chauffeurs, il est fortement recommandé d’opter pour une assurance « au tiers », laquelle permet d’assurer la protection des personnes, d’être couvert en cas de pépins et de se préserver des affres de Dame Nature.