Déconsommation : Le mouvement frugaliste

0
111
Déconsommation

Si vous souhaitez vous libérer du cercle vicieux travail-consommation, le frugalisme peut sûrement vous intéresser. En effet, adopter un mode de vie frugal permet de prendre du recul sur notre quotidien et nos habitudes.

En réponse à un ras le bol du capitalisme à outrance, le frugalisme s’impose comme un mouvement prônant la décroissance. De façon concrète, en cherchant à vivre plus simplement, le frugaliste se tourne naturellement vers des alternatives menant à une vie plus responsable.

 

Faire le premier pas

 

Lorsque nous sommes pris dans l’engrenage de la surconsommation, il peut être difficile de sortir la tête de l’eau. Et ce, car nous avons été conditionné à penser qu’il est impossible de se passer de tout un tas de choses ! Et oui, depuis notre plus tendre enfance, nous avons été bercé par la publicité ! De telle sorte qu’on imagine aujourd’hui difficilement pouvoir vivre sans cette consommation effrénée.

 

Pourtant, une prise de conscience pousse de plus en plus de personnes à se tourner vers une certaine sobriété. Par conviction ou parfois par nécessité financière, le frugalisme s’impose comme une réponse évidente à notre époque.

 

Ainsi, chaque personne aura une raison différente de devenir frugaliste. En effet, aller à contre-courant de la surconsommation est autant un acte politique qu’un geste environnemental.

 

Le frugalisme au service de l’écologie

 

Les problèmes environnementaux prennent de l’ampleur depuis des années, sans que les États ne semblent capables de prendre les mesures nécessaires. On le sait, toute notre société est basée sur la croissance économique. Malheureusement, sur une planète aux ressources limitées, cela est voué à l’échec !

 

C’est pourquoi la décroissance est une nécessité. En se débarrassant du superflu, l’Homme a l’occasion de remplacer la croissance économique par la croissance humaine. Le frugalisme prône un retour à des valeurs simples, durables et responsables. Cette philosophie promeut également une société plus autonome, résiliente et solidaire.

 

Décroissance et frugalisme

De nos jours, de plus en plus de gens se rendent compte que la croissance infinie promise par les politiques n’est pas viable. Un tel modèle économique est utopique et toute autre alternative nous semble désormais bien plus réaliste. Le frugalisme s’inscrit donc dans cette vague de décroissance, souhaitée par des individus en quête d’un avenir meilleur.

 

Avec la volonté de décroissance vient également le besoin de ralentir. En effet, en diminuant ses besoins, le frugaliste libère du temps pour vivre ses passions, et profiter de ses proches. Et tout cela a énormément de valeur ! Une valeur qui n’est toutefois pas quantifiable, voilà comment avec moins de possessions et même moins d’argent on peut découvrir une nouvelle richesse.

 

Ainsi, même si tous les frugaliste n’aspirent pas forcément à la même chose. Certains sont plus concentrés sur l’accumulation d’un capital pour prendre une retraite anticipée. D’autres se contentent d’un frugalisme au quotidien, développant leur résilience face aux aléas de la vie.

PARTAGER
Article précédent3 raisons valables pour choisir un cercueil écologique
Article suivantLe burn-out est-il une maladie professionnelle ?
Avatar
Le magazine Gataka est un transmetteur d'informations en temps réel concernant les sujets les plus brûlants du moment en matière de technologie, de business et de tendances digitales. Une source de savoir intarissable pour les amateurs comme pour les plus passionnés !