L’ultra propreté au cœur du secteur technologique !

0
177

Il est toujours bon pour un individu de vivre dans un environnement sain. Qualité de la lumière et de l’air, nourriture correctement conservée, poussière régulièrement aspirée et déchets mis à la poubelle, tout cela est nécessaire pour arriver à un niveau de vie acceptable, quelle que soit notre situation.

Et si c’est vrai dans le secteur personnel, c’est encore plus vrai dans le secteur technologique, ou une haute précision est nécessaire pour le montage et l’assemblage de composantes, qu’il s’agisse de nanotechnologie ou d’assemblage plus gros. C’est là qu’interviennent les sociétés d’ultra propreté : ces dernières peuvent créer des environnements idéaux pour la création et la manipulation de technologies extrêmement fragiles sans risquer qu’une simple poussière ne vienne dérégler tout le processus !

L’ultra propreté vitale au bon fonctionnement de toute technologie

L’ultra propreté permet de créer des espaces clos à l’intérieur desquels tous les niveaux de contamination bactériologique, moléculaire ou même particulaire sont maîtrisés. Ces espaces, généralement hermétiquement fermés, nécessitent un entretien spécial afin de ne pas perdre leur statut. Les personnes qui peuvent y accéder ne sont donc généralement pas nombreuses, et doivent se laver les mains, porter des gants et peut-être même des masques sur la bouche et des blouses, à la manière des chirurgiens dans les hôpitaux. Mieux vaut prendre 1 000 précautions plutôt que de courir le risque que l’opération n’ait servi à rien.

Et dans le secteur technologique, à quoi sert l’ultra propreté ? Ce n’est pas vraiment un secteur qui craint particulièrement les bactéries, les virus et autres microbes pourtant. Mais les technologies craignent les poussières. C’est encore plus vrai aujourd’hui, alors qu’on pratique de plus en plus la nanotechnologie, qu’on réduit la taille de bien des appareils pour les rendre plus compacts et faciles à transporter sans en réduire ni la puissance ni les performances. Dans ce but, la moindre poussière mal placée sur les composantes peut court-circuiter ou altérer les performances d’un appareil. Qui n’a jamais possédé un smartphone, un ordinateur ou autre engin électronique sur lequel les boutons se bloquaient et vous obligeaient à les débloquer manuellement ? N’avez-vous jamais retrouvé un appareil vieux de plusieurs années dans un tiroir, qui marchait encore, mais dont vous n’aviez plus besoin, et qui refuse désormais de s’allumer alors qu’il a été protégé de tous les chocs et mauvais traitements possibles ?

Pour plus d’informations sur les nouveautés technologiques, n’hésitez pas à suivre le blog Gataka !

Salle propre obligatoire

Les entreprises de création de nanotechnologies et même de technologie en général ne peuvent bien sûr pas se permettre ce genre de défauts de fabrication. C’est pourquoi tout doit être monté dans des endroits résolument propres. La création de salles aseptisées, protégées de toutes poussières venues de l’extérieur et déjà nettoyées par une société d’ultra propreté, est donc nécessaire au secteur de la technologie.

À l’inverse, la technologie peut à son tour rendre service à l’ultra propreté, notamment grâce à l’invention de matériel de nettoyage ultra performant et qui s’adapte à toutes les situations, et à des équipements permettant de protéger ses outils les plus précieux de la poussière. Pour plus de détails sur les manières de nettoyer et d’entretenir la propreté d’une salle, vous pouvez lire cet article publié par Serenity Mag.

Équipements antisalissures

Les entreprises spécialisées dans l’ultra propreté comme Conformat ne se limiteront d’ailleurs pas à vous proposer un service de nettoyage extrême : ils vendent aussi un ensemble d’équipements et de consommables pour entretenir cette propreté. Ils vous proposeront des équipements de décontamination, comme des aspirateurs spéciaux (acides, secs, liquides), des tapis et revêtement de décontamination, et ainsi de suite…