Que devez-vous savoir lors d’une simulation d’investissement locatif ?

0
89

L’on parle d’investissement locatif lorsque vous achetez une maison ou un appartement pour en tirer des revenus. On entend par revenus les loyers mensuels perçus. 

De nombreuses études le démontrent : l’investissement immobilier est à la fois sûr et rentable. Pour en avoir le cœur net, il vous est même possible de faire une simulation d’investissement locatif. Cela consiste plus précisément à réaliser une simulation de prêt immobilier en ligne gratuite. Le but : évaluer l’ensemble des facteurs qui risquent d’impacter votre investissement locatif. Plus de détails ci-dessous.

La simulation de votre capacité d’emprunt

Vous songez à louer une maison ou un appartement ? Vous devez considérer un certain nombre de paramètres. La capacité d’emprunt se retrouve en tête de liste. Elle correspond au montant maximum que vous pouvez emprunter sur une période donnée selon vos charges et vos revenus financiers. 

En raison des divers facteurs à prendre en compte, il est souvent difficile de faire une simulation d’achat immobilier en vue de connaître sa capacité d’emprunt. Vous ne devez pas négliger le montant de votre apport ainsi que la durée de votre emprunt, et ce, au même titre que les facteurs en rapport avec le bien lui-même (prix d’achat au m², emplacement, prix des locations…). 

Investissement et rendement locatif

Le principal objectif d’un investissement locatif est de maximiser la rentabilité. La rentabilité d’un bien immobilier en location varie généralement de 2 à 7 %. Bien évidemment, cela dépend aussi :

  • du type de logement.
  • de son emplacement.
  • de sa taille. 

Pour avoir une idée, calculez la rentabilité nette et brute de votre investissement. La première détermine la rentabilité que vous pouvez espérer. La deuxième vous permet de comparer les différentes opportunités d’investissement. 

Investissement locatif : pourquoi est-il important de calculer votre rendement ?

Vous devez impérativement calculer votre rendement si vous souhaitez concrétiser votre projet d’investissement locatif. Cette démarche permet de rassurer votre banque. Elle sera en mesure d’évaluer votre capacité à rembourser une partie des mensualités grâce aux loyers perçus.

Conseil : évitez d’être trop optimiste dans vos calculs. Il se peut que votre bien ne soit pas loué de manière continuelle, et que vous ne perceviez pas de loyer durant une certaine période. Vous devez donc considérer cette éventualité dans vos calculs afin d’éviter les mauvaises surprises. 

Précision importante : lorsque vous présentez votre projet d’investissement locatif à la banque, elle ne considérera que 70 % des loyers mensuels pour calculer une rentabilité nette conservatrice. 

Simulation du projet locatif et taux immobilier

Il n’est pas facile de simuler un investissement locatif. Cette complexité s’explique notamment par la diversité des facteurs à prendre en compte. En effet, lorsque vous faites une simulation d’investissement locatif, vous avez tendance à appliquer les mêmes taux d’intérêt que les résidences principales. Pourtant, les taux immobiliers qui s’appliquent à un investissement locatif sont généralement plus élevés. 

Ces taux plus élevés s’expliquent souvent par une grille fixée par votre organisme prêteur. En effet, il prévoit des taux différents selon le type de projet. Bien entendu, votre profil sera également un facteur déterminant. Par exemple, un organisme prêteur aura tendance à appliquer des taux d’intérêt plus élevés avec un taux d’endettement fort ou un projet financé sans apport. Cette règle s’applique, qu’importe la durée de l’emprunt. 

En général, les banques exigent au moins un apport personnel de 10 % du prix d’acquisition afin de vous accorder un prêt. Ce montant couvrira les frais annexes, notamment la garantie et les frais de notaire. 

La simulation de votre investissement locatif et le taux d’endettement

Il est important de vous pencher sur votre taux d’endettement lorsque vous faites une simulation d’investissement locatif. En règle générale, une banque ne vous accordera aucun prêt immobilier avec un taux d’endettement supérieur à 35 %. Cela veut dire que les mensualités de votre prêt représentent un peu plus de 1/3 de vos revenus mensuels. 

Pour tout organisme prêteur, le taux d’endettement permet de vérifier votre solvabilité. Dans le cas d’un investissement locatif en particulier, la banque calcule souvent le taux d’endettement différentiel. Autrement dit, elle va intégrer le montant des loyers futurs perçus à vos revenus. Puisque cela vous permet de réduire votre taux d’endettement, cela représente forcément un avantage pour vous.

Conseil : il existe aujourd’hui de nombreux outils de simulation d’investissement locatif. Pour être sûr de choisir la meilleure solution d’investissement locatif et la meilleure offre de prêt immobilier, prenez le temps de bien sélectionner votre plateforme de simulation en ligne.

PARTAGER
Article précédentPeut-on concilier CBD et job à responsabilité ?
Article suivantLa lavande ou l’or bleu français
Avatar
Le magazine Gataka est un transmetteur d'informations en temps réel concernant les sujets les plus brûlants du moment en matière de technologie, de business et de tendances digitales. Une source de savoir intarissable pour les amateurs comme pour les plus passionnés !