Technologie et industrie : zoom sur les grandes tendances innovantes du moment

0
83

Avec l’essor grandissant de la transformation numérique, les entreprises sont amenées à innover dans tous les secteurs. Les changements sont indispensables, car seules les structures capables de les adopter peuvent réellement rester compétitives sur le marché. En effet, c’est en modernisant leurs infrastructures, leurs systèmes de production, mais également leurs techniques de gestion que les firmes ont la possibilité de développer et d’implémenter des stratégies d’expansion efficaces. Dans le cas particulier des industries, diverses solutions technologiques sont actuellement accessibles pour permettre aux professionnels d’atteindre leurs objectifs. Ces supports s’affichent à travers diverses tendances, notamment :

L’hyper-automatisation

Selon les chiffres, l’automatisation d’une partie de leur dispositif de production a déjà permis à de nombreuses industries de booster leur performance. Et il a suffi de quelques années pour que les systèmes autonomes soient adoptés dans la quasi-totalité des secteurs. Aujourd’hui, avec les solutions proposées par les concepteurs, les entreprises ont la possibilité de miser sur le potentiel illimité de l’IA pour avancer. On entre pratiquement dans l’ère de l’hyper-automatisation. Ainsi, avec des supports innovants comme l’outil de supervision Scada, les firmes ont parfaitement la possibilité d’automatiser l’intégralité de leurs processus de contrôle industriel ou encore la gestion de leurs infrastructures. Les solutions technologiques proposées peuvent aussi bien servir à superviser des dispositifs simples que des systèmes robotisés complexes tels que ceux intervenants dans la fabrication textile ou encore ceux utilisés dans les entrepôts modernes.

La réalité virtuelle appliquée

Si la réalité virtuelle n’était encore qu’un fantasme au début des années 2000, elle s’affiche actuellement parmi les plus grandes tendances du moment en matière d’innovation industrielle. La réalité augmentée est appliquée dans de nombreux domaines. Ainsi, dans le secteur automobile, les industries misent sur cette avancée pour moderniser leurs systèmes de production. Avec les images VR/AR obtenues grâce aux détecteurs de mouvements corporels posés sur les travailleurs, les experts peuvent élaborer des processus qui boostent la performance des lignes de production. Le principe s’applique à tous les niveaux : ingénierie, conception, contrôle, test et autres. La réalité virtuelle a, par exemple, permis à de nombreuses enseignes de simplifier les procédures d’assemblage complexes.

Dans le domaine des BTP, elle intervient dans la réalisation des travaux, mais aussi dans la gestion et la maintenance. Les ouvriers l’utilisent souvent pour évaluer l’état d’un bâtiment, concevoir des plans ou encore estimer la performance énergétique d’un logement. Mais si l’application de la réalité augmentée concerne surtout les systèmes de production, de nombreuses entreprises font aussi appel à cette technologie afin de moderniser les processus RH et les approches marketing. Les professionnels s’en servent pour faciliter l’intégration de nouveaux employés. La VR/AR est alors utilisée dans la préparation et la formation des collaborateurs. Pour ce qui est de son usage dans la sphère commerciale, les firmes ont recours à cette innovation afin d’offrir à leurs clients des expériences plus immersives (visualisation des produits et services, simulations et autres).

L’ « éco-technologie »

Avec l’accélération du réchauffement climatique et la forte dégradation de l’environnement, l’écologie est devenue l’un des axes majeurs de la stratégie d’expansion des structures modernes. Par ailleurs, avec la décision de la Commission européenne de réduire les émissions de carbone à hauteur de 40 % d’ici 2030, les firmes sont amenées à privilégier cet aspect spécifique de leurs activités. L’objectif est assez simple sur le papier : parvenir à associer innovations et approches environnementales. Mais, concrètement, il présente de grands défis. Ces dernières années, des supports « éco-technologiques » ont alors été conçus afin de faciliter la transition. Les systèmes d’IIoT servant à mesurer et optimiser la consommation énergétique des industries font partie des outils les plus marquants.